Recherche

Conseillers à temps plein

Charles Sullivan

Charles Sullivan a été nommé président et premier dirigeant du Tribunal d'appel des transports du Canada, le 27 octobre 2018. Cette nomination du gouverneur en conseil s'accompagne d'un mandat de quatre ans. Charles a d'abord fait son entrée au Tribunal en octobre 2014 en tant que conseiller à temps partiel, puis a été nommé vice-président et président par intérim en octobre 2017.

Charles est un ancien officier général et commandant supérieur qui a œuvré au plus haut niveau de leadership opérationnel et de commandement. Après une carrière de 31 ans dans l'Aviation royale canadienne, il a rejoint le secteur privé en novembre 2009 à titre de chef, supervision de la sécurité opérationnelle de NAV Canada, le fournisseur de services de navigation aérienne au pays. En juillet 2013, il est devenu expert-conseil, offrant mentorat et encadrement dans les domaines de la stratégie d'entreprise, de l'éthique et du leadership, de la supervision de la sécurité et de la gestion des risques d'entreprise, et des opérations fondées sur le renseignement. En octobre 2015, Charles a été nommé associé et conseiller principal chez David Pratt et Associates.

Charles a également occupé plusieurs postes de cadres supérieurs et des postes de direction de premier plan tout au long de sa carrière. Comme directeur général du développement des capacités au Quartier général de la Défense nationale, il a dirigé une équipe diversifiée de scientifiques en recherche pour la défense, de chercheurs universitaires et d'analystes militaires principaux; équipe qui était chargée de la conception et de la mise en œuvre de la planification axée sur les capacités, afin d'identifier les futures capacités militaires du Canada. À titre de directeur de la sécurité internationale et conseiller principal en matière de défense du Bureau du Conseil privé du premier ministre du Canada, il a assuré la surveillance des politiques relativement à la « Stratégie de défense Le Canada d'abord », au NORAD, à l'OTAN et à la mission de sécurité du Canada en Afghanistan. À la suite des événements du 11 septembre, et alors qu'il était directeur des opérations de la région canadienne du NORAD, il a été à l'origine de l'élaboration de la nouvelle mission canadienne de défense intérieure et de sécurité continentale, et de la mission de sécurité aérienne du sommet du G8 de 2002, à Kananaskis (Alberta).

Avant de prendre sa retraite des Forces aériennes, Charles a effectué une période de service de 12 mois en Afghanistan, à titre de major-général. Il était alors le commandant de la composante aérienne et le chef adjoint des opérations interarmées de l'OTAN. En tant que commandant de théâtre de l'aviation, il a assuré la direction de plus d'une douzaine d'aérodromes de la coalition, dont ceux de Kandahar et de Kaboul, en plus de diriger des opérations aériennes militaires et civiles dans tout le pays, y compris des opérations de combat aérien de la coalition de 42 pays de l'OTAN. En sa qualité de chef adjoint des opérations interarmées, il avait un pouvoir d'approbation relativement aux opérations des forces terrestres et spéciales, au ciblage dynamique et d'urgence, et aux missions antidrogue de l'OTAN.

Durant sa carrière dans les Forces aériennes comme pilote professionnel et pilote de chasse, Charles a accumulé plus 3 500 heures de vol aux commandes d'avions à réaction, dont 1 600 dans le cockpit d'un Hornet CF-18, dans des fonctions d'attaque au sol et de supériorité aérienne. Il a effectué des missions opérationnelles en Europe, dans le golfe Persique, en Bosnie, en Croatie, au Kosovo, dans l'Extrême-Arctique canadien et en Atlantique Nord. Il a commandé un élément de contrôle aérien tactique, un escadron de chasseurs CF-18, une escadre de chasseurs des Forces aériennes et sa base d'exploitation principale, ainsi que les forces de l'OTAN dans le cadre d'opérations de combat en Afghanistan.